Du petit coup de pompe à la grosse fatigue morale et physique jusqu’à l’épuisement total (“burn-out” dont beaucoup souffrent), la fatigue est l’un des maux du siècle et touche beaucoup de gens.

Beaucoup ont une vie bien remplie il est vrai, un temps que l’on essaie d’organiser de façon optimale : entre l’activité professionnelle qui peut demander un fort investissement, la famille et les enfants que l’on souhaite accompagner le mieux possible, le couple, la vie sociale et il nous faut encore un peu d’énergie pour être créatif et pourquoi pas un peu de temps rien que pour soi-même.

Aussi, nous avons besoin de disposer de toute notre énergie vitale et de la dispenser justement et équitablement entre tous les domaines de notre vie. Car une vie épanouie ne réside-t’elle pas précisément dans cet équilibre entre nos actions (profession, contribution, don, gestion du quotidien…), nos amours (vie sociale, relation de couple, enfants, famille) et ces moments hors du temps que l’on doit s’accorder à soi-même pour profiter pleinement du reste et faire de la vie un terrain de jeu qui a du sens et sur lequel on avance (temps pour soi, méditation, introspection, créativité, repos, jeu…).

Il y a donc selon moi quelques petites règles de base à mettre en œuvre pour rééquilibrer tout ça.

1) Apprendre à organiser son temps en respectant cette notion d’équilibre : Qu’est ce qui demande à être ajusté dans votre vie ? Trop de travail ? Ne pas voir ses enfants grandir c’est dommage…Les regrets ne sont-ils pas le pire ? Quelle part souhaitez-vous consacrer à votre travail ?  A votre famille ? A vos loisirs ? A votre vie spirituelle ? Qu’est ce qui a vraiment de l’importance pour vous ? Car n’est-ce pas plein de bon sens que d’accorder du temps à ce qui est essentiel pour soi ? Il est ici question de faire de la place à ce qui est vraiment important, de se débarrasser de ce qui n’a pas ou plus de sens (et qui souvent est très énergétivore) et de libérer un véritable espace pour accueillir les belles choses à venir.

2) Savoir dire non/savoir faire stop. Apprendre à se respecter et écouter ses propres rythmes biologiques et le corps qui donne parfois de forts signaux d’alerte. Un mal de dos par ci, une grippe par là…autant de messages que c’est l’heure de la pause. Les pauses aussi sont constructives. Elles sont des moments de digestion pour un renouveau. Dire non est salvateur et cela s’apprend. Se poser aussi cela s’apprend. Sans cette écoute, difficile de renouveler l’énergie et aller vers du changement positif.

Les causes de la fatigue

La fatigue peut avoir de multiples origines.

Nous sommes constitués de plusieurs corps énergétiques.

La fatigue peut trouver sa cause dans le physique : un corps manquant de certaines vitamines, déshydraté ou bien encore surchargé par un excès de médicaments manquera alors d’énergie et sur le long terme vous privera de vos forces.

Mais la cause peut être émotionnelle. Un choc, un coup dur et c’est autant de défenses immunitaires qui s’affaiblissent. C’est pourquoi il est intéressant d’apprendre à gérer ses émotions. Tout individu vit des émotions, positives et négatives. Celles-ci peuvent être retenues auquel cas elles vous bouffent votre énergie et vous rendent malades. Ou bien elles sont totalement projetées sur autrui, ce qui n’est pas juste non plus et abîment ceux qui vous côtoient. Une saine gestion émotionnelle consiste à : accueillir et reconnaître l’émotion qui souhaite s’exprimer et la laisser libre de le faire, ne pas chercher ni à la couper ni à la retenir ni à s’y accrocher comme un faire-valoir ou une justification à tous nos maux. L’émotion est messagère : elle nous parle de nos peurs, de nos manquements et égarements, de nos déceptions, de nos valeurs, de nos rêves enfouis. Si nous l’entendons et pour cela il faut la laisser s’exprimer et non s’imprimer, alors nous la comprenons et nous pouvons même la remercier pour ce qu’elle nous a appris.

Le mental suractif. Que de pensées négatives, trop de pensées tout court ! Un mental trop actif, le petit vélo qui tourne et qui empêche de s’endormir ou qui vous fait vous réveiller à 4h du mat et vous rendormir un quart d’heure avant que le réveil ne sonne.

La question du Sens ? Avoir l’impression que l’on ne vit pas la Vie à laquelle on aspire vraiment ? La fatigue peut être liée à une crise existentielle profonde, la sensation plus ou moins diffuse qu’il y a une transformation réelle à amorcer dans sa vie pour que les choses changent. Suis-je en harmonie avec mon être profond ? Suis-je en accord avec mon âme ?

Il y a toutes ces causes et bien sûr elles sont liées.

Il y a les causes intérieures et les causes extérieures. Et là encore elles s’entrelacent.

La fatigue peut être aussi provoquée par une personne qui vous pompe, qui vous prend toute votre énergie. Votre environnement peut être toxique et générer une grande fatigue : des personnes mais aussi les lieux (de vie ou de travail)…il y a des lieux énergétivores.

Les remèdes

Sachez alors reconnaître sur quoi vous devez agir pour retrouver votre énergie. Ainsi en comprenant ce qui a créé votre fatigue, vous pourrez vous soigner avec plus de précision et vous obtiendrez alors les résultats souhaités.

Un soin énergétique pourra vous aider à comprendre et identifier ce qui est cause de vos fatigues, vous aider à vous séparer de l’ancien pour accueillir le nouveau et vous recharger en énergie neuve et plus saine.