Post

Lâcher prise…

Posté le 24 octobre 2012 dans Général, Outils thérapeutiques par Florence Poirier

feuilles volantes dans un ciel bleu

Lors d’un stage auquel j’ai participé il y a de nombreuses années, le thème du lâcher prise avait été abordé et la formatrice avait demandé : « Qu’est ce que lâcher prise? ». L’un des participants, un homme, super pragmatique, avait pris son stylo dans la main puis ouvert les doigts en le laissant s’échapper et avait dit : « C’est ça lâcher prise ».

Si l’on regarde dans notre passé, qui peut dire que sa vie s’est déroulée exactement comme il l’avait prévue ? Peu d’entre nous je pense. Certains de nos souhaits ont été exhaussés et la vie peut avoir souvent répondu à nos attentes mais parfois aussi, notre vie a pris des chemins de traverses et suivi des routes totalement inattendues… Une rencontre peu probable et se révélant très marquante pour vous…Une série d’évènements semblant n’avoir aucun rapport entre eux mais vous emmenant tous dans une même direction que vous n’auriez pas pensé suivre…Certains aiment davantage les surprises que d’autres mais globalement tout le monde a des désirs qu’il aimerait voir combler de la façon dont il l’espère et même pour ceux qui sont plus enclins à aimer les surprises, nous avons alors une idée bien précise de ce qu’est une bonne ou une mauvaise surprise.

Je pense que la vie ne nous apporte en réalité que des cadeaux…

J’accepte le cadeau même s’il est mal emballé !

Lâcher prise c’est aller dans le sens du courant, suivre le flux des énergies qui se présentent à soi…mais lâcher prise ce n’est pas dire oui à tout, accepter tout et n’importe quoi de n’importe qui, se laisser embarquer dans une vie qui ne nous convient pas ou bien se résigner à sommeiller dans une barque qui part à la dérive. La notion de lâcher prise est subtile car elle revêt des formes uniques selon la situation dans laquelle nous nous trouvons. Ceci étant, pour chacune de ces situations, il y a une énergie de lâcher prise propice que l’on peut saisir et savourer. Le lâcher prise fait beaucoup de bien. C’est aussi abandonner les combats inutiles, entrer dans une zone de soi profondément guérissante, paisible et confiante.

Si vous voulez changer de voie professionnelle, ce n’est ni en vous plaignant de votre travail actuel ni en restant les bras croisés à attendre une proposition miracle que vous allez trouver l’inspiration, la motivation et actualiser ce changement dans votre vie…mais peut être qu’en méditant une heure ou deux, en acceptant de laisser momentanément certains points de votre « to do list » de côté et en prenant un peu de recul sur la course effreinée dans laquelle vous vous trouvez embourbé, une information importante pour votre avenir va vous être offerte qui constituera alors le prochain pas à marcher. Lâcher prise c’est aussi accepter de recevoir en vous la voix de l’intuition, de la laisser résonner pleinement dans votre coeur et accepter de l’écouter, même si personne autour de vous ne vous encourage à suivre cette nouvelle idée et qu’à cet instant, cela vous semble à vous même impossible.  Bien sûr, il y aura des démarches à entreprendre, quelques justes questions auxquelles apporter vos réponses sincères et des actions à mettre en place…lâcher prise n’est pas ne rien faire en attendant tout des autres ou de la vie. Lâcher prise n’est pas ouvrir le bec comme un oisillon qui guette le moment où sa mère va venir le nourrir. Lâcher prise demande courage, engagement et persévérance. Lâcher prise demande parfois aussi d’accepter que ce n’est pas l’heure, qu’il y a des étapes à franchir et vous soumettre à ce temps nécessaire à la maturation de votre projet.

Si vous souffrez d’une maladie, lâcher prise revêt là aussi toute son importance. Un simple rhume n’est pas trop difficile à admettre mais que dire lorsque l’on est couvert d’eczéma des pieds à la tête ou qu’un médecin vient de vous annoncer que vous avez un cancer déjà bien avancé ?

La vie ne nous donne que les épreuves que nous pouvons surmonter….

Les énergies de peur, de lutte, de résistance, au lieu de soulager le mal ne font que l’amplifier. Pourquoi ? Parce que l’être vivant, les cellules sont sensibles à l’amour beaucoup plus qu’à son contraire. Si vous vous comportez de façon belliqueuse vis à vis de quelqu’un, que ce soit intérieurement ou extérieurement, croyez vous que cette personne aura envie d’engager avec vous une communication claire et saine ?…non quelque part, inconsciemment elle le sentira, elle se retranchera, elle fuira, elle vous renverra votre énergie d’attaque tel un boomerang…la cellule se comporte de la même façon. Elle n’attend que de l’amour en réalité. Essayez tout au moins d’accepter que cette maladie soit là. Lâcher prise n’est pas non plus nier la souffrance que vous ressentez dans cette situation….Le déni n’arrange rien, il ne fait que repousser le moment de face à face avec la blessure.

Choisir l’amour plutôt que la peur. Lorsque cela vous est accessible…

Nos relations affectives nous demandent également une bonne dose de lâcher prise…nous espérions un enfant « aux normes », il est « différent ». Nous avions secrètement rêvé d’un 20/20 en math, il déteste l’école ! Que faire ? Lâcher prise n’est pas capituler, démissionner de sa fonction parentale, ne poser aucun cadre ni limite…mais plutôt agir le plus intelligemment possible en fonction des énergies de l’enfant, des vôtres, celles des enseignants….et malgré tout rien ne s’arrange ? Accepter de lâcher la super maman, le super papa en soi….accepter les erreurs et faire confiance…en situation de réelle crise, nous sommes toujours aidés par les forces de l’invisible. Nous sommes de toute façon toujours aidés. Merci là haut…

Parfois nous serons face à une relation ambivalente qui nous demandera un positionnement : un ami qui se comporte mal avec vous, vous jalouse, vous met des « bâtons dans les roues », un membre de votre famille qui ne vous respecte pas, se moque de vous, attend quelque chose de vous que vous n’êtes pas prêt à donner….lâcher prise peut alors vous amener à laisser une amitié, une relation parce que vous vous choisissez vous.

Lâcher prise n’est pas nécessairement renoncer…renoncer à un projet qui vous tient à coeur, à un être aimé ou aux choses que vous aimez faire. C’est parfois juste avoir compris qu’il y a temps pour tout et avoir reconnu là où vous en êtes dans vos énergies. Nous ne pouvons investir nos énergies partout à la fois. Cependant, nous méritons tous le bonheur et ce dans tous les domaines de notre vie : vivre une belle relation d’amour, s’épanouir dans un travail que nous aimons accomplir chaque jour, être en pleine santé, disposer de suffisamment de ressources matérielles… Lâcher prise c’est faire confiance…suffisamment pour accepter de recevoir tous les plus beaux présents de la vie.

Il faut croire en ses rêves.

Si vous avez été interpellé par une phrase plus qu’une autre, il est fort probable que ce soit précisément là où vous ayiez à lâcher prise…

Et moi je lâcherai prise maintenant en acceptant de terminer cet article alors que j’aurais encore tellement de choses à écrire !

 
1 Commentaire pour cette entrée
Eichenberger Joëlle
24 octobre 2012
19:24

Bien joué, Flo! C’est au moment où j’ai lâché prise que les miracles sont intervenus! Bisous et à tout’, Joëlle

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>