Etre Femme

Avant d’être la Femme que nous sommes, nous avons été une petite fille. Celle-ci avait ses dons et talents naturels et cherchait à les exprimer de tout son cœur et de toute son âme. Et puis elle a rencontré des obstacles et s’est laissée atteindre et blessée. Comment être une femme lorsque la petite fille en soi n’est pas libre de ces blessures ?

Cette étape de guérison est importante à comprendre et à réaliser. En procurant à la dimension de l’enfant intérieur que nous portons encore en nous, amour et réconfort, respect et écoute, …nous ne sommes plus la petite fille qui demande de l’attention  aux autres et ces guérisons libèrent une énergie féminine puissante. Moins d’attentes et de projections sur un partenaire, moins de demandes d’amour dirigées vers l’extérieur et une aptitude grandie à l’autonomie sur tous les plans.

Yin & Yang

L’énergie Yin c’est la douceur, la sensibilité, l’intuition, l’intérieur, la réception, la lune…

L’énergie Yang c’est l’action, l’affirmation, le dynamisme, l’extérieur, le soleil…

Se réaliser en tant que femme c’est pouvoir connecter à ses énergies masculines et féminines en conscience et à bon escient selon les situations proposées.

Se comporter avec douceur lorsque l’interlocuteur est apte à le recevoir oui. Mais si vous êtes face à des comportements manipulatoires avérés, la fermeté et la fermeture s’imposent alors. Les femmes sont naturellement intuitives et douées pour sentir les énergies en place, cependant parfois elles n’ont pas été suffisamment encouragées à se faire confiance et oser agir dans le sens de leur guidance personnelle.

S’affirmer est essentiel. Pour certaines d’entre nous, cela représente un passage difficile que d’apprendre à exprimer ce que nous sommes, accepter d’être mises en lumière et briller comme le soleil. Nous héritons des anciennes générations où la femme n’occupait pas les postes à responsabilité et étaient parfois si soumises au mâle dominant.

Libérations

Pour vivre pleinement la Femme que nous sentons en nous, je pense essentiel d’aller visiter certains chapitres dans nos mémoires : le rapport à notre corps, à notre sexualité, à notre place de créatrice dans le monde. Ainsi qu’explorer les notions d’autonomie, de puissance, de valeur et d’amour de soi.

Ce sont quelques débuts de pistes.

Une Femme qui a appris à s’accepter véritablement dans tous ses aspects, des plus sombres aux plus lumineux, à se donner au quotidien de l’amour en apprenant par exemple à répondre à ses propres besoins par elle même, en se parlant avec tendresse et bienveillance, en s’affranchissant du regard extérieur, tend alors vers beaucoup plus d’épanouissement et de rayonnement.

Une Femme qui peu à peu se libère des fausses images et représentations idéales de ce que devrait être son corps, qui apprend à se regarder en laissant de côté les soit disant défauts de son corps mais se voit avec les yeux du cœur, répare alors beaucoup de dégâts causés sur le psychisme des femmes dans le collectif.

Une Femme qui reconnait son droit au plaisir, s’autorise à avoir la sexualité qu’elle préfère, ose dire non quand elle n’est pas disponible, ose prendre des initiatives parce que cela lui plait ainsi, libère les tabous et les hontes liées aux plaisirs du corps et de ce fait récupère beaucoup d’énergie pour elle et ses projets de contribution dans le monde.

Enfin une Femme qui ose manifester ses projets dans le monde extérieur, se mettre en lumière et utiliser sa force de co création, se réconcilie en profondeur avec elle même.