Post

Cerveau gauche, cerveau droit

Posté le 24 août 2013 dans Général, Science et conscience par Florence Poirier

yeux enfants

Le cerveau humain

Le cerveau humain : 2 hémisphères reliés entre eux par le corps calleux.

Le « Caltech Brain Imaging Center » étudie le cerveau humain et la conscience depuis de nombreuses années. Les tests effectués dans ce centre ont permis de mettre en évidence les fonctions distinctes des deux hémisphères et d’en conclure que chacun perçoit la réalité à sa façon.

Un hémisphère (le plus souvent le gauche) est le siège de la parole et est de type verbal et analytique ; l’autre (dans ce cas le droit) est non verbal et global. Je précise ici que l’hémisphère qui gère les fonctions langagières est le plus souvent le gauche mais ce n’est pas toujours le cas.  En effet, des chercheurs ont montré que pour 98% des droitiers, le langage était situé dans l’hémisphère gauche et que chez les gauchers, ce pourcentage descendait à 66%.

En bref, deux façons de percevoir la réalité : l’une plutôt analytique, rationnelle et logique et l’autre globale, perceptive, mettant en œuvre créativité, intuition et imagination.

Concrètement, prenons l’exemple d’une situation de la vie courante : vous avez une décision à prendre dans votre vie. L’un de vos hémisphères va plutôt vous inviter à prendre une feuille de papier et à tracer deux colonnes : les pour et les contre. Vous allez repenser aux différentes situations passées de votre vie qui présentent des points de ressemblance avec la situation actuelle, comparer et analyser celles-ci afin de vérifier que vous faites le bon choix. Votre autre hémisphère lui va vous donner une information plus directe, un ressenti qui ne s’explique pas et vous allez dire : « Je ne sais pas pourquoi mais je sens que c’est ça que j’ai à faire. C’est mon intuition qui me le dit ».

Jusque là tout va bien et il semblerait que ce soit plutôt une immense richesse que de posséder deux manières de fonctionner et de percevoir la réalité. Chacune doit avoir son utilité n’est-ce pas ? Oui mais voilà, j’ai remarqué que beaucoup de gens n’étaient pas en harmonie avec leurs deux hémisphères. Il réside souvent un conflit entre ces deux façons de fonctionner.

Les enfants plus « cerveau droit »

Chez certains enfants par exemple, il est évident que le cerveau créatif est prépondérant, ce qui parfois pose problème à l’école qui – faut-il le préciser? – favorise largement la logique, l’apprentissage analytique et délaisse grandement l’intuition et la créativité. Certaines mises en échec scolaire, certaines dyslexies peuvent être liées à cette inadéquation entre la manière dont l’enfant fonctionne au naturel et ce que l’on attend de lui : un apprentissage presque exclusivement basé sur un mode analytique. On va alors penser que l’enfant est hyperactif ou lent…en réalité, il n’arrive pas à s’y retrouver, il se sent décalé, nul et pas à sa place. Il n’est pas à l’aise avec le verbal et doit petit à petit comprendre ce qui lui est demandé, apprendre à s’exprimer. Il lui faut se familiariser avec les méthodes de travail qu’on lui propose sans pour autant oublier ses prédispositions naturelles à être créatif et intuitif…Si possible. Malheureusement, entre le stress de répondre à l’attente de son éducateur, de ses parents et le souci de s’intégrer, l’enfant va soit se débrouiller pour basculer dans le fonctionnement qui est demandé pour ses études mais en délaissant son côté imaginatif et rêveur qui – il l’a bien compris – n’est pas très valorisé par son entourage ou bien perdurer dans l’échec, se faire remarquer, se rendre invisible… Vous imaginez les conséquences. Si cet enfant est reconnu pour ce qu’il est et bien accompagné, il a des chances de réussir à retrouver son équilibre et utiliser à bon escient chacun de ses hémisphères. Quel bonheur !

A mon sens, les deux fonctionnements sont utiles et doivent se compléter harmonieusement. L’un est à utiliser dans certains aspects de la vie et l’autre dans d’autres. Cependant, se priver de son côté créatif et intuitif est véritablement pour moi du « gâchis ». Le mode de fonctionnement cerveau droit est bien plus avant gardiste et vous proposera des solutions innovantes et non des solutions déjà mille fois visitées. Le cerveau gauche vous permettra de mettre en action, de sécuriser vos démarches pour répondre à l’information magique du cerveau droit.

Voilà ce que dit Roger W. Sperry dans « Lateral Specialization of Cerebral Functions in the Surgically Separated », 1973 (citation trouvée dans l’excellent livre de Betty Edwards « Dessiner grâce au cerveau droit » :

« Le thème principal qui émerge…est qu’il semble exister deux modes de pensée, l’un verbal et l’autre non verbal, représentés assez distinctement dans les hémisphères gauche et droit, respectivement, et que notre système d’enseignement, comme la science en général, tend à négliger la forme non verbale de l’intellect. Ceci revient à dire que la société exerce une discrimination à l’égard de l’hémisphère droit ».

Il me semble que nos temps ont bien besoin d’un réveil de créativité et d’énergies innovantes.

Unité plutôt que dualité

Notre cerveau droit va recevoir l’intuition de notre chemin de vie, de nos directions à prendre. Notre cerveau gauche va nous aider à planifier les actions à mettre en œuvre pour parvenir à nos désirs. Notre cerveau droit va nous donner accès à nos rêves. Notre cerveau gauche va surveiller que notre niveau de sécurité soit suffisant pour réaliser ces rêves.

Soyons sages et fous, intuitifs et logiques, rêveurs et créateurs….

Avec amour,

Florence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>